Les syndicats des services publics souhaitent faire entrer les nouveaux accords commerciaux dans le débat public

Original Publication Date: 
16 September, 2014

À l'occasion de l'ouverture du Sommet mondial sur le commerce 2014 de l'Internationale des Services Publics (ISP), qui se tient à Washington, D.C., les dirigeants syndicaux des quatre coins du monde ont révélé aux médias leurs profondes préoccupations au regard des conséquences des politiques commerciales sur les services publics.

« Ces accords commerciaux vont bien au-delà du commerce Â», a déclaré Rosa Pavanelli, Secrétaire générale de l'ISP.

« Ils viennent enraciner le pouvoir des entreprises selon des méthodes peu liées au commerce. Ces accords pérennisent la libéralisation, promeuvent la privatisation et limitent le droit de réglementer des gouvernements. Pourtant, la crise financiÚre mondiale a mis au jour l’impact désastreux de l’échec d’une réglementation adéquate des marchés financiers. Â»

« Nous devons commencer à nous pencher sur la façon dont ces négociations se déroulent, c'est à dire dans le plus grand secret Â», a indiqué Dave Prentis, Président de l'ISP et Secrétaire général du syndicat britannique UNISON.
« Comment la démocratie peut-elle s'opérer dans un tel mystÚre, alors que même les décideurs politiques ne sont pas autorisés à connaître la teneur des négociations, alors que les seules personnes à pouvoir donner leur avis sont les grandes entreprises, les multinationales qui en récolteront les fruits ? Comment peut-on fermer les yeux ? Â»

Selon le Président des Teamsters, James P. Hoffa, « les accords commerciaux tels que l'ACS, le TPP et bien d'autres, auront des conséquences dévastatrices sur les emplois et les services du secteur public, et ce, aux États-Unis comme dans le reste du monde.
La Fraternité internationale des Teamsters et les autres syndicats représentés lors de ce sommet s'opposent fermement aux accords commerciaux qui menacent les travailleurs/euses du secteur des services, comme nous l'avons toujours fait pour les travailleurs/euses qui produisent les biens dont chaque foyer a besoin. Â»

Au cours de ce sommet, l'ISP a rendu public un nouveau document de recherche sur l'Accord sur le commerce des services (ACS), intitulé « Les Vrais bons amis de l’Accord des entreprises transnationales Â» (lien vers la version anglaise de ce document, qui est en cours de traduction).

Ce rapport entend lever le voile sur le systÚme de réglementation qui sous-tend ce nouvel accord et impose une déréglementation irréversible dans de nombreux secteurs, des soins de santé à l'éducation, en passant par les services financiers, le traitement des données et la communication.

Ce mercredi 17 septembre, James P. Hoffa, Rosa Pavanelli et Dave Prentis prendront la tête de la délégation afin de faire pression sur les membres du CongrÚs américain, et clÃŽtureront cette journée par une conférence de presse au Centre d'accueil des visiteurs du Capitole.